Les Grands Noms du Jazz

Sélectionnez un style pour accéder aux fiches des artistes correspondants

Kenny Kirkland

pianiste [Post-Bop]

Kenneth David “Kenny” Kirkland (28/09/1955 - 12/11/1998, New York) était un pianiste/clavieriste américain. Malgré un style unique et une carrière très prolifique, il a très peu enregistré en tant que leader. Son nom est associé à ceux de ceux de Branford Marsalis, Wynton Marsalis, Kenny Garrett, et du chanteur Sting.

Kenny Kirkland commence le piano à l'âge de six ans. Après des études à la Manhattan School of Music, il commence sa carrière comme professeur de musique classique.

Mais son parcours est des plus atypiques : à défaut de la musique classique, il va s'illustrer dans le jazz acoustique, dans la musique pop-rock et dans le post-bop.

Il commence son parcours avec le violoniste fusion polonais Michal Urbaniak, avec qui il enregistre les albums Urbaniak (1977) et Daybreak (1980).
Puis il produit chez ECM les disques "First Meeting" et "Miroslav Vitous Group", avec le contrebassiste tchèque Miroslav Vitous.

Les années suivantes, Kirkland continue comme sideman pour les plus grands du jazz : Dizzy Gillespie, Michael Brecker, Terence Blanchard, Don Alias, Carla Bley, Stanley Clarke, Chico Freeman, Kenny Garrett, Arturo Sandoval, Elvin Jones, Stanley Jordan, Tom Scott, John Scofield, etc.
Il joue également avec des artistes hors jazz : Ben E. King, Youssou N'Dour, Stephen Stills, David Crosby.

Au début des années 1980 il travaille avec le trompettiste Wynton Marsalis. Ils enregistrent ensemble "Wynton Marsalis" (le premier album de Wynton, auquel participe également Herbie Hancock), "Think Of One", "Hothouse Flowers" et "Black Codes (From the Underground)".

Il met brusquement fin à cette collaboration en rejoignant Sting, l'ex chanteur et bassiste du groupe Police. Il passe ainsi du jazz acoustique traditionnel à la musique pop, ce qui ne va pas sans déconcerter les puristes. Il participe aux disques de Sting "The Dream of the Blue Turtles" (1985), "Bring On the Night" (1985), "The Soul Cages" (1991) et "Mercury Falling" (1996). Ces albums ont toutefois le mérite de rapprocher la musique pop du jazz, ce en quoi Kenny Kirkland est aidé par le saxophoniste Branford Marsalis (frère de Wynton).

Kirkland contribue également à plusieurs albums du groupe de Branford Marsalis : "Royal Garden Blues", "Renaissance", "Random Abstract", "Crazy People Music", "I Heard You Twice The First Time", ainsi que le disque éponyme du dernier groupe de Branford, "Buckshot Lefonque" (1994).

Il faut attendre 1991 pour que le clavieriste enregistre enfin sous son propre nom : "Kenny Kirkland" chez GRP Records. Son deuxième (et dernier) album en tant que (co)leader est "Jazz From Keystone / J.F.K ", chez Sunnyside Records, en 1993.

Le 12 novembre 1998, Kenny Kirkland est retrouvé mort dans son appartement de New York, suite à une overdose d'héroine. Il avait seulement 43 ans.

Partitions de Kenny Kirkland

Repères discographiques

- Think Of One, avec Wynton Marsalis, 1983
- Black Codes (From The Underground), avec Wynton Marsalis, 1985
- Dream of The Blue Turtles, avec Sting, 1985
- Royal Garden Blues, avec Branford Marsalis, 1986
- Renaissance, avec Branford Marsalis, 1987
- Random Abstract, avec Branford Marsalis, 1988
- Crazy People Music, avec Branford Marsalis, 1990
- The Soul Cages, avec Sting, 1991
- Kenny Kirkland, 1991
- Thunder and Rainbows, avec Charles Fambrough et Tain Watts, 1991

discographie Toute la discographie de Kenny Kirkland dans la boutique Planète Jazz

Vous avez des informations supplémentaires ?
modifierCliquez ici pour compléter cet article