Les Grands Noms du Jazz

Sélectionnez un style pour accéder aux fiches des artistes correspondants

Charlie Parker

saxophoniste [Bebop]

Charles Christopher Parker Jr. (29/03/1920 - 12/03/1955) était un saxophoniste alto et compositeur américain.

Né à Kansas City, le centre névralgique du jazz des années 1930, Charlie Parker commence la musique en 1931 et intègre à 14 ans l'orchestre de son collège.

À 17 ans, il joue déjà dans plusieurs orchestres de jazz de Kansas City. Admirateur de Lester Young et Coleman Hawkins, il tente de se mesurer à eux au cours de jam-sessions. Mais son jeu ne produit pas l'effet escompté : nul n'aurait prédit alors qu'il allait marquer l'histoire du jazz.

En 1937, il intègre le groupe du pianiste Jay McShann, avec qui il fait ses premiers enregistrements.

En 1939, avec la fin de la prohibition, Kansas City périclite et Charlie Parker s'installe à New York. Il y rencontre le pianiste Art Tatum, dont l'influence harmonique marquera profondément son jeu.

En 1942, les jazzmen noirs américains sont sur le point d'inventer un nouveau style de jazz. Caractérisé par un tempo très rapide, une grande richesse harmonique et la place prédominante de l'improvisation, le but est également de faire un jazz que les blancs ne puissent pas s'approprier, comme ils venaient de le faire avec le Swing...

Ce nouveau style, c'est le Bebop, et Charlie Parker a justement les qualités pour l'inventer.
Lui et une poignée de musiciens de génie (le trompettiste Dizzy Gillespie, le pianiste Thelonious Monk, le guitariste Charlie Christian, et les batteurs Max Roach et Kenny Clarke) "élaborent" le Bebop au fil de célèbres "jam sessions" dans les clubs de Harlem et de la 52ème rue de New York.

C'est notamment la collaboration Charlie Parker / Dizzy Gillespie qui insuffle au Bebop son énergie vitale. Leurs enregistrements de 1945 sont considérés comme les premiers véritablement "bebop" : d'abord leur concert à l'hôtel de ville de New York le 22 juin, puis la session pour le label Savoy dirigée par Bird le 26 novembre (intitulée "Greatest Jazz session ever" lors de sa première édition).

Mais Bird est aussi dépendant depuis son adolescence à la morphine et à l'héroïne. A cela s'ajoute un problème d'alcoolisme à partir de 1946. Son comportement et ses performances commencent à s'en ressentir. Parker est même interné pendant six mois en hôpital psychiatrique après avoir mis le feu à sa chambre d'hôtel en 1946.

A sa sortie, il retrouve sa créativité et enregistre de nouvelles sessions pour les labels Savoy et Dial, avec le "Charlie Parker Septet" et son "Classic quintet", dont le trompettiste Miles Davis et le batteur Max Roach.

Ces enregistrements, qu'ils soient des reprises de thèmes populaires ou des compositions, restent parmi les plus célèbres de Parker : Moose the Mooche, Yardbird Suite, A Night in Tunisia, Lover Man, Relaxin’ at Camarillo, Bird of Paradise, Be-bop, Ornithology, Embraceable You, etc.

En 1954, il commet deux tentatives de suicide et est de nouveau hospitalisé. Sa dernière apparition en public a lieu en mars 1955, au "Birdland", le club de Manhattan rebaptisé en son honneur.
Il décède à New York le 12 Mars 1955, âgé de 34 ans.




Info Jazz  "Bird", le célèbre surnom de Charlie Parker, est la diminution de son surnom de jeunesse : "Yardbird", c'est à dire "nouvelle recrue", "bleu", "jeunot".

Chaque année a lieu au mois d'août le Charlie Parker Festival, dans une galerie d'art, Tribes Gallery à New York (285 third street).

La vie de Charlie Parker est à l'origine du célèbre film de Clint Eastwood : "Bird" (1988).

Partitions de Charlie Parker

Repères discographiques

- The Charlie Parker Story (Savoy), 1945
- Town Hall, New York City (Dizzy Gillespie et Charlie Parker), enregistre en 1945, edite en 2005
- Yardbird Suite (Rhino), 1945
- Bird and Pres (Verve), 1946
- Complete Dial Sessions (Jazz Classics), 1946
- Legendary Dial Masters, Vol. 1 et 2 (Stash), 1947
- Diz and Bird at Carnegie Hall (Blue Note), 1947
- Bird on 52nd Street (1948)
- Bird at the Roost: The Savoy Years, Vol. 1 (Savoy), 1948
- The Complete Savoy Sessions (Savoy), 1948
- Jazz at the Philharmonic, 1949 (Verve), 1949
- Charlie Parker All Stars Live at the Royal Roost (1949)
- Bird with Strings (Columbia), enregistre en 1950, edite en 1981
- One Night at Birdland (1950)
- Jazz at Massey Hall (Debut), 1953
- Bird at the High Hat (1953)
- Charlie Parker at Storyville (1953)
- One Night in Washington (Elektra), 1953

discographie Toute la discographie de Charlie Parker dans la boutique Planète Jazz

Vous avez des informations supplémentaires ?
modifierCliquez ici pour compléter cet article