Quizz Terminologie du Jazz

Retrouvez le terme auquel se rapporte chacune des définitions ci-dessous. Lorsque vous aurez terminé, cliquez sur "corriger" en bas de page.

   Contrairement √† ce que la traduction pourrait sugg√©rer, il ne s'agit pas d'un livre "bidon" ni d'un livre "falsifi√©". En effet, le verbe "fake" peut √©galement signifier "improviser". Il s'agit donc d'un livre proposant des lead sheets, des partitions qui comportent, pour un standard de jazz, la ligne m√©lodique du th√®me et sa grille harmonique. La grille harmonique servant de support √† l'improvisation, il est important qu'elle soit exacte et riche. La plupart de ces livres existent dans plusieurs tonalit√©s afin de pouvoir √™tre utilis√©s par les "instruments transpositeurs" (m√™me si, dans l'absolu, un bon musicien sait "transposer √† vue"). Pour la trompette, le saxophone soprano, le saxophone t√©nor et la clarinette, on utilise l'√©dition en "si b√©mol". Pour le saxophone alto et le saxophone baryton, l'√©dition en "mi b√©mol". Les autres musiciens (piano, guitare, trombone, etc.) utilisent l'√©dition en ut.

   Composition musicale assist√©e par ordinateur

   Rythme sp√©cial d√©coulant d'un pas en usage dans les danses d'esclaves. C'est le rythme de la main gauche des pianistes de boogie woogie, ensuite transpos√© √† la section rythmique toute enti√®re. Les orchestres de Louis Jordan et Louis Prima en faisaient un usage intensif. Chez les batteurs, Sam Woodyard √©tait un sp√©cialiste de ce rythme.

   Morceau de 32 mesures. 4 parties de 8 mesures g√©n√©ralement (cela peut √™tre 4 ou 12 mesures selon le morceau et le A et le B peuvent √™tre plus ou moins longs). La 1re est pratiquement identique √† la 2e et √† la 4e. La 3e partie est appel√©e bridge ou pont, elle est sensiblement diff√©rente; elle permet de changer le climat du morceau. G√©n√©ralement, la 1re partie se termine de mani√®re interrogative, la 2e et la 4e sont conclusives (c'est le cas de "Autumn Leaves")

   Nom d'une cadence (suite d'accords) comme le "II-V-I", tr√®s r√©pandue dans le jazz, notamment dans les blues et les grilles be-bop. On la note sous forme d'une suite de chiffres romains, par exemple "I-VI-II-V", sachant que le "I" correspond au premier degr√© de l'accord, le "VI" au sixi√®me etc.

   Pulsation rythmique intrins√®que du jazz. On peut d√©crire ce terme comme une approche "ternaire" des groupes de notes not√©es "binaires". Par exemple, deux croches seront jou√©es comme un " triolet noire-croche". Cela procure une sensation de flottement imperceptible, difficilement descriptible avec des mots, et impossible √† restituer sur un s√©quenceur ou une bo√ģte √† rythmes ! [u]La d√©finition de Louis Armstrong...[/u] " - Monsieur Armstrong, qu'est-ce que le swing ? - Madame, si vous avez √† le demander, vous ne le saurez jamais !"